Entrepreneuriat – du Lean Startup au MVP !

Créer un produit avec un minimum de fonctionnalité pour tester son idée, c’est certainement la solution la plus efficace pour tester un nouveau Business Model. Tant d’entreprises ont voulu mettre au point des produits trop sophistiqués, dotés de fonctionnalités incroyables, plus brillantes les unes que les autres qui se sont avérées sans grande valeur ajoutée pour l’utilisateur final. Alors, soyons vigilent et agile ; prenons le temps d’épurer nos idées, nos concepts et nos produits, en appliquant l’approche développée par Eric RIES, le Lean Startup et le concept de MVP.

Le produit minimum viable – MVP

La notion de minimum viable (MVP) doit interpeller le créateur d’entreprise sur le caractère central de la phase d’apprentissage, lorsqu’il s’agit de développer un nouveau Business Model. Eric Ries a défini le MVP comme une version « primaire » (mais suffisante) d’un nouveau produit (ou nouveau service) qui permet au créateur (ou à une équipe) de collecter un maximum d’informations validées par des clients potentiels – L’idée étant de disposer au plus tôt d’un feedback utile (effet d’apprentissage) afin d’éviter de travailler sur un produit dont personne ne voudrait…

MVP

Lorsqu’on a l’idée d’un Business Model innovant, le MVP doit être appréhendé comme l’étape nécessaire permettant d’une part, de limiter les risques (inadéquation de l’offre par rapport à la demande) et d’autre part, de tester rapidement son idée et ses fonctionnalités en restant le plus agile possible (être en mesure de faire évoluer rapidement le prototype). Il faut envisager le MVP comme une phase de test de l’idée, mais aussi comme un maillon clé du cycle d’apprentissage du Lean Startup, comme le montre l’illustration suivante; c’est ce type d’approche que MUTEAGO met en place dans ces programmes d’accompagnement à la création d’entreprise.

Le Minimum Viable Product (MVP) permet de tester une idée en proposant une version brute de votre produit afin de collecter les données pertinentes et d’en tirer des enseignements sur le comportement et les attentes de l’utilisateur final. Ainsi, un prototype en papier ou une maquette constituée de modules clipsables est souvent conseillé ; l’idée étant de générer des données qualitatives (tester l’idée) et non quantitatives (et non les caractéristiques techniques).

Lean Startup -MVP

Notons qu’il est conseillé de passer le moins de temps possible à créer ce prototype – d’où le terme MINIMUM dans MVP. Pour autant, la notion de RAPIDITE ne doit pas déconnecter de la réalité l’équipe en charge du projet et lui faire oublier les fondamentaux comme la nécessité de soigner a minima cette première offre de service ou ce produit « échantillon ». L’idée centrale est certes de perdre le moins de temps possible, d’être en mesure de tester l’idée au plus vite auprès de sa cible et de bénéficier rapidement d’un effet d’apprentissage et ce pour un budget minimal, mais n’oublions pas que l’image de marque et la réputation de votre entreprise est déjà en construction. Alors, privilégiez un prototype soigné ; cela ne prend pas plus de temps, ni d’argent !

Le produit minimal commercialisable – MMP ou Minimal Marketable Product

MVP - MMPLe MMP (pour Minimum Manufacturing Product) est un prototype beaucoup plus abouti qui intègre le plus petit ensemble de fonctionnalités souhaitées. Créer un MMP réussi, c’est répondre aux besoins essentiels des utilisateurs initiaux (early adopters), réduire les coûts et délais de mise sur le marché, sans s’égarer dans une offre d’options qui s’avéreraient au final stériles, chronophages et onéreuses. Un MMP est un prototype qui doit être centré sur un groupe de fonctionnalités essentielles, celles qui feront une réelle différence pour les utilisateurs.

MVP

Et bien entendu, vous l’avez anticipé, pour identifier les fonctionnalités essentielles du MMP, rien ne remplacera la phase préalable de test d’un ou plusieurs MVP. Combiner ces deux étapes, c’est acquérir des connaissances pertinentes sur les fonctionnalités attendues par les early adopters tout en offrant une expérience utilisateur satisfaisante pour un coût optimalisé ; quitte à compléter l’offre et ajouter de nouvelles fonctionnalités dans un second temps, lors du lancement d’une deuxième version du produit ou du service.

Dans tous les cas, quel que soit le moment où vous lirez cet article, ne perdez jamais de temps à peaufiner votre offre au « tableau noir » :  allez confronter vos idées à votre marché dans les meilleurs délais, puis procédez par améliorations itératives compte tenu du retour « terrain ». OUT OF THE BUILDING :  c’est le conseil de l’équipe MUTEAGO ! Ainsi, vous aurez plus de chance de proposer une offre en phase avec votre cible.

Dominique WOLFF (DG- MUTEAGO)



Pin It on Pinterest

Share This